les secrets du corps 1 titre

Pourquoi éternue-t-on ?

Éternuer, ça surprend ! Le corps réagit tout seul, parfois on ne l’a même pas senti monter ! Et pourquoi les adultes cachent parfois leur nez quand ils éternuent ? Pourquoi tout le monde fait un bruit différent (parfois drôle) ? En fait, c’est quoi un éternuement ?

BD pour enfants - illustration éternuement et phénomène du corps - pourquoi eternue-t-on
  • Lorsqu’on éternue, l’air est expulsé par le nez et par la bouche.
  • Éternuer nous permet de nettoyer notre nez
  • Lorsqu’il y a un élément irritant, dérangeant dans notre nez, notre corps s’en débarrasse grâce à l’éternuement !

Comment ça marche un éternuement ?

  1. Les poils dans nos narines retiennent les intrus* et les empêchent de pénétrer dans notre corps.
  2. Des capteurs* vont envoyer un message à notre cerveau. Et notre cerveau va donner l’ordre au corps d’éternuer !
  3. Pour éternuer, nous prenons une grande inspiration. Puis l’air sera rejeté grâce aux muscles à toute vitesse !

Le savais-tu ? L’éternuement est la réaction spontanée la plus violente du corps humain ! C’est normal que tu n’arrives pas à le contrôler ou à l’empêcher ! Ton corps recrache de l’air jusqu’à une vitesse de 200km /h (pour une personne adulte) : comme une voiture de course !

* Intrus : Qui s’introduit dans un lieu sans y être invité.

* Capteurs : Système qui sert à détecter.

Le bruit de l’éternuement : atchoum !

Le bruit et l’intensité de l’éternuement est différent pour chaque personne. Je parie que tu n’as jamais vraiment entendu quelqu’un dire « atchoum » en éternuant !

Mais on peut décortiquer ce son et comprendre pourquoi toutes les histoires d’éternuement en parlent comme ça : le « a » fait référence à la grande inspiration que le corps prend juste avant. Fais l’exercice : quand tu inspires de l’air la bouche ouverte (comme chez le médecin par exemple), le son le plus proche est le « a » chuchoté. Ensuite, comme l’air est propulsé très fort, on obtient deux sons très proches : le « T » fait penser au son de l’air qui sort du nez et le « CHOU » fait penser à l’air qui sort de la bouche. Réessaie à nouveau : souffle très fort devant toi. Tu entends le « OU », non ? Le « M » termine l’éternuement. Une fois que l’air est sorti, on a tendance à fermer la bouche, comme pour prononcer un M. Tu comprends mieux maintenant ?

Et toi, quel est le bruit de ton éternuement ? « Atchiii », « Afffouuu » ?

Les intrus qui font éternuer…

  • Le pollen : on en trouve beaucoup au printemps, même dans les villes, à cause des arbres plantés dans les rues.
  • Le poivre
  • La poussière : elle s’introduit dans le nez quand il y en a beaucoup dans l’air. Comme par exemple quand tu souffles sur un objet resté posé trop longtemps sur une étagère !
  • La moutarde et le wasabi : ils produisent le même effet que le poivre, on dit qu’ils « piquent » le nez. Ils chatouillent, et font parfois même monter les larmes aux yeux quand ils sont très forts.

Tu veux connaître d’autres secrets du corps humain ? Découvre les bienfaits du sommeil ou la raison de la couleur des yeux.